Le spécialiste français des batteries Nickel-Fer - PERMA-BATTERIES

Pourquoi choisir le Nickel-Fer en site isolé ?

“La progression actuelle des batteries lithium en site isolé s’inscrit nécessairement dans la course à la performance globale du marché du stockage. Des batteries high-tech, certes toujours plus compactes, plus puissantes, mais aussi toujours plus dépendantes de métaux stratégiques, d’électronique de surveillance, et de procédés de fabrication extrêmement délicats. Cette logique mène à la fabrication de batteries trop technicisées, trop complexes, non réparables et intrinsèquement fragiles, qui grève inéluctablement leur recyclabilité et leur longévité, sans parler de la raréfaction des métaux rares. A contre-courant, nous pensons que des batteries réellement soutenables techniquement doivent tendre vers le “low-tech”. Simples, fiables, durables. Dés lors, la chimie alcaline Nickel-Fer apparaît comme la candidate idéale.”

 

+12000

Capacité de cyclage très élevée. (EOL 70%, DOD 20%).

+75 ans

Longévité documentée de plusieurs décennies. Stockable à long-terme.

robuste

Insensibles aux conditions limites et aux abus de toutes sortes : décharges profondes, sur-charges prolongées, court-circuitage, inversion de polarité, gel, recharges partielles…

compatibilité

Compatible nativement avec les appareils Studer. Fonctionne avec les plus grandes marques d’inverters-chargeurs (Schneider Conext, SMA Sunny Island).

Les différences majeures entre Ni-Fe / Lithium
Tableau comparatif

Nickel-Fer

Electrolyte

Les batteries Nickel-Fer utilisent un électrolyte aqueux alcalin (potasse) dont la densité ne change pas lors du cyclage. Contrairement aux batteries au plomb, l’électrolyte préserve ainsi les élements internes. Non toxique, sans métaux lourds, la solution peut être changé entièrement sur des longues périodes d’utilisation (> 10 ans) pour raviver les performances.

Conception interne

La conception tubulaire de la batterie, ou les matériaux des électrodes sont enfermés dans des tubes finement percés, assemblés sur des plaques, permet d’avoir une résistance mécanique très élevée (vibration, chocs…). Elles sont quasi-indestructibles.

Robustesse

Les batteries Nickel-Fer sont trés tolérantes aux abus électriques : sur-charges profondes, décharges prolongées à 0%, court-circuitage accidentel. Leur électrolyte aqueux ininflammable joue le rôle de stabilisateur en cas de sur-charge, l’emballement thermique est donc impossible.

Performances

Les batteries Nickel-Fer conventionnelles sont souvent décriées pour leur rendement inférieur aux batteries plomb ou li-ion. Dépendant de la SOC,  il varie en réalité entre 72 et 86%, et nécessite un régulateur de charge MPPT correctement configuré. De la même manière, l’auto-décharge en float ne dépasse pas les 0.1% par jour. Il est nécessaire cependant de recharger l’électrolyte tout les 3 mois pour compenser les pertes en eau.

Longévité

Les batteries Nickel-Fer, au même titre que leur variante au Nickel-Cadmium, sont considérées comme les plus durables du marché. D’une durée de vie supérieure à 30 ans en cyclage quotidien, il existe des cas documentés de batteries Ni-Fe remises en service aprés plus de 70 ans d’inactivité. Elles peuvent être stockées à vide sur de trés longues périodes sans dommage.

Mécanismes de dégradation

La dégradation structurelle des électrodes étant quasi inexistante (la solubilité des éléments dans l’électrolyte est nulle), il n’existe pas de cas documentés de mort subite de Ni-Fe ou de dégradation importante, dans un cadre d’utilisation normale (température ambiante 25° +/- 5°) qui ne puisse être corrigée par un reconditionnement (changement de l’électrolyte).

Lithium (NMC, LFP)

Electrolyte

Le lithium étant hautement réactif, les électrolytes utilisés sont obligatoirement de nature aprotique (sans eau) contenant généralement un sel de lithium (LiPF6) dissous dans un solvant organique (souvent des carbonates) et parfois additivé. Les inconvénients majeurs : l’électrolyte ne peut être changé, est par nature inflammable, pose des problèmes de recyclage évidents, et peut s’altérer sur le long terme.

Conception interne

Les matériaux utilisés sont soit du phosphate de fer lithié (LiFePO4), ou du un mélange d’oxides lithiés de manganèse, de cobalt et de nickel (NMC) associés à une masse négative de graphite. Différents systèmes de protections visant à limiter le risque d’emballement thermique sont incorporés dans la cellule prismatique, de type cylindrique, qui sont assemblées en série (en cas de dommage physique, ou de sur-charge, etc..)

Robustesse

Les batteries lithium sont vulnérables aux surcharges, ne sont pas stockable sur le long-terme à vide, et nécessitent un paramếtrage correct entre le BMS et l’onduleur-chargeur afin d’assurer un parfait fonctionnement et une surveillance constante.

Performances

Les systèmes lithium étant non-aqueux, il n’y a pas de réactions parasitaires lors de la charge-décharge, les rendements sont donc extrèmement élevés (>96%) ce qui donne des batteries trés performantes et efficaces. En revanche, l’absence de réactions secondaires font qu’elles ne sont pas auto-régulées, ce qui oblige l’adjonction d’une électronique ad-hoc (BMS) pour assurer la stabilité thermique et éviter tout endommagement liés à des voltages de charge inappropriés.

Longévité

Bien que l’on dispose d’un recul encore faible, la durée de vie calendaire annoncée  des meilleurs systèmes lithium actuels (Sony Fortelion LFP ou Samsung SDI NMC) avoisinent théoriquement les 20 ans.

Mécanismes de dégradation

Il y’a deux mécanismes actuellement connus. Premièrement, l’augmentation progressive de la résistance interne de la cellule, liée à l’augmentation d’une couche d’élements appelée SEI sur l’électrode qui se forme suite à la dissolution d’élements métalliques de l’électrode (surtout à haute températures, >40°). Deuxièmement, l’oxydation de l’électrolyte et l’altération de sa formule à long terme. Ces mécanismes, sous-tendus par des réactions chimiques complexes, font toujours l’objet d’étude académiques pour tenter de modéliser plus précisement les durées de vie des systèmes lithium.

De la conception à la mise en service

Nos prestations sites isolés

  • Audit des besoins énergétiques
  • Préconisations techniques et matérielles
  • Optimisation et dimensionnement des composants
  • Sélection du système de stockage adapté
  • Architecture système & protections AC/DC UTE pré-cablées
  • Déploiement sur site & formation sur toute la France

En savoir plus

Nos clients

La référence technique en matière de batteries Nickel-Fer

Fort de notre connaissance technique (partenariats avec les sociétés ENCELL et BOCHEMIE) et notre expérience pratique des batteries Nickel-Fer (totalisant prés d’1 mWh de stockage en service), nous vous conseillons dans la mise en oeuvre d’une solution Nickel-Fer la mieux adaptée, pour des configurations off-grid & micro-grids de toutes tailles. Consultez-nous pour votre projet.

Par e-mail
contact@perma-batteries.com
Par téléphone
0033 (0)9 72 62 84 21
Par chat
du Lundi au Vendredi de 9h à 18h
X